ELAINE > Personnages > Prudence / Lhéda> Texte 5
   

> Prudence / Lhéda

 

Il faut que je passe la Marelle, de toute façon. Bracos dit avoir récupéré la mémoire, j'ai quelque doute, mais qui sait ?

J'ai demandé à Random, qui n'a pas eu l'air d'apprécier que je le demande à ce moment, mais peu m'importait, il fallait que je la passe, et j'avais eu le temps de réflexion nécessaire à ma décision. Je la prenais maintenant, pas de hâte, pas de précipitation. J'exécutais donc le premier pas.

Une expérience douloureuse, même si mon corps s'adaptait pour me permettre de mieux résister, enfin c'est l'impression que j'avais. En fait, non, je le savais, plutôt. Espérons que ça ne se voit pas trop. En fait, je m'en fiche, ça ne me fait pas de mal.

Une fois revenue (comme les autres l'avaient fait, comme on m'avait dit) auprès des autres, Random m'a demandé de venir le voir plus tard, pour parler de cela. Au moins, ça me donnera l'occasion de parler avec lui.

Nous sommes sortis de la salle, et revenus chacun à nos chambres. Du moins, je suis retournée dans la mienne, pour découvrir qu'elle avait été visitée, et fouillée, qui plus est. Ca m'a énervée, vraiment, cela ajouté au fait que ma mémoire ne m'est toujours pas revenue. Bon sang ! Ca aurait du pourtant, à croire que je n'ai pas vécu avant. De toute façon, j'avais besoin de repos. J'allais donc me faire du feu dans le petit salon au bout du couloir, et m'endormi rapidement.

Ce dont j'ai rêvé, ça, ça à contribué à me perturber encore plus. Quelle idée j'ai eu de m'endormir. Etre poursuivie par les chiens de Julian, ça n'est déjà pas drôle, empêtrer mon pelage blanc dans des ronces au mauvais moment, encore moins. ajouter à cela les archers. Non, vraiment pas drôle. et la pierre.

Je me suis finalement réveillée me sentant seule, ça devenait inquiétant. j'ai tenté de retrouver mes compagnons/frères chez Fiona. J'y retrouvais Jared et Ullrich, ça tombait bien. Jared qui m'a confirmé avoir observé quelques changements étranges lors de mon passage sur la Marelle. « Tu étais les étincelles. » C'était joliment dit. Enfin, il faut que j'aille voir Julian, et que je ferme ma chambre à clef, aussi. Fichu rêve !

Des mensonges. ils ont menti.

J'ai retrouvé mes frères et autres, sur la demande de. Durdam, je crois. Bracos à sorti la boule noire, je la connais bien sur, mais d'où ? Aucun d'entre nous n'a su répondre à cette question, la réponse nous viendrait plus tard.

Aucun d'entre eux n'avait retrouvé la mémoire.

Au soir, nous devions participer à une réunion des membres de la famille. Je comptais Gérard, Fiona, Flora, Random, Bleys, Julian. Six plus nous, Ullrich, Durdam, Fajan, Jared, Bracos, et moi. Douze.

De ce qui a pu se dire, je n'ai retenu qu'une chose, une mission va nous être confiée, le lendemain. Aucune information supplémentaire, les membres parlent peu, et moi aussi. Lorsque Julian est parti, je l'ai suivi et rattrapé tant bien que mal dans les couloirs. Ce que j'ai pu apprendre de lui, sur la mission, c'est que le Roi à perdu un objet de pouvoir, la pierre du jugement, à laquelle je suis liée, ça je le sais. Comment peut-on perdre un objet pareil ? J'ai aussi appris d'autres choses sur sa manière de voir Random.

Julian m'a prêté un de ses faucons, une sorte d'aide pour la mission du lendemain. Je l'ai remercié pour cela, j'espère assez.

Le jour suivant, nous nous retrouvions avec Fiona et Gérard, qui nous accompagnaient pour le voyage. Histoire de vérifier qu'on ne se sauve pas. L'Atout que nous avons emprunté nous a menés à l'intérieur d'un bâtiment, ou le temps passait étrangement vite. Je ne pensais pas qu'il y aurait pu avoir autant de décalage. Une fois devant la porte qui nous attendait sagement, deux monstres nous ont attaqués. J'aurais du me méfier, un d'entre eux me cloua au sol, me lacérant le visage. Ce fut assez douloureux pour que je crie de douleur, alertant les autres qui m'ont prêté main forte. Durdam (je l'appris plus tard, une fois mes yeux réouverts et la vision retrouvée) m'a sorti de là, et Bracos à bloqué la chose. Ils ont fini par les avoir tous les deux, mais Gérard à été fort blessé, et il a préféré partir, encouragé prestement par Fiona qui entreprit aussi de me soigner.

Les blessures au visage font sûrement aussi mal que celles aux genoux. Mais ça guérira, plus tard.

Autour de la porte, nous y revenions plus calmement, des bas reliefs représentant une sphère, et une chose oblongue. Durdam sait où trouver ce genre de chose. Je parle de la deuxième. Il nous a amenés par le biais d'un atout à lui, dans un espace assez bizarre, ou on a trouvé des tas de choses du même genre. On à mis en route une sorte de machine, finalement, et on est revenu devant la porte, à nous demander comment activer la sphère. Il a fallu rappeler Fiona (elle était partie entre temps) pour qu'elle nous aide. Elle se trouvait avec Bleys, qui l'a aidée à nous faire arriver peut-être dans la boule, peut-être ailleurs, où nous avons lâché l'orbe près d'une mer tout aussi noire. ce qui sembla activer la chose.

Une fois revenus près de la porte, Fajan utilise son épée comme une clef, et nous ouvre la porte. Celui qui a fait cette porte, cette combinaison, à voulu protéger quelque chose d'important, forcément.

Pourquoi l'ouvrir ? C'est forcément risqué. Fajan, Bracos, Durdam, chacun avait une clef. Il manquait quelque chose.

Le temps de me poser ces questions fut trop long, Fiona et Bleys étaient déjà passés par le portail, que l'on découvrit en passant la porte.

Je les suivais, sachant que de toute façon, c'était forcément risqué.

 

Inspiration musicale:

On the precipice of defeat -- Shiro Sagisu

 

 

> Sa Véritable Histoire

> Texte 1

> Texte 2

> Texte 3

> Texte 4

> Texte 5

> Texte 6

> Texte 7

 

 
mages/wrose01n.jpg" width="77" height="82">