ELAINE > Personnages > Prudence / Lhéda > Texte 1
   

> Prudence / Lhéda

 

 

Introduction

 

Nous voici tous en cercle. et le vent nous souffle.

Me voici aux commandes d'un avion, autour de nous six des éclairs, et l'eau en bas, de moins en moins loin, lisse et noire.

Je me suis reveillée dans l'eau, dans l'avion, et l'on m'aidait à en sortir. Sur la plage, j'aidais les plus mal en point à survivre, et nous nous sommes mis en route vers le grand feu, près duquel un homme mangeait, au chaud et au sec. mes baskets et ma blouse ne demandait qu'à être séchés.

Ullrich, Steve, Bruce, Johny, David et moi, Prudence, nous sommes retrouvés comme ça.

 

Après cinq longues heures de marches éprouvantes, et un combat rapide contre d'étranges fauves, nous sommes arrivés à l'hopital, où l'on soignait mes compagnons de leurs blessures dues au combat. Je n'avais rien, j'avais su quoi faire pour éviter toute blessure et aider les autres. J'appris, lors d'un coup de téléphone que je passais, que j'étais absente depuis une semaine de la reserve. Ce qui m'inquiétait forcément. Nous étions plutot loins de mon lieu de travail. Pour trouver un peu de repos, j'allais avec David et Johny reserver quelques chambres d'hotel, où nous avons fait plus ample connaissance. Je dessinais les animaux que nous avions croisés, et David corrigea mon dessin. La ressemblance était frappante ! Une fois presque tous réunis (manquait Bruce) nous apprenions que des personnes le détenait, dans un hangar éloigné de la ville. Ils le voulaient, contre des reseignements sur la pierre. Celle que j'avais déjà vu.

Nous avons décidé d'y aller, mes compagnons armés de pistolets, moi du couteau de Steve. Qui me plaisait beaucoup, je m'en étais déjà servie contre les fauves. J'aurais voulu l'avoir pour moi, mais il me le réclamait sans cesse. Je ne me souviens pas lui avoir rendu.

Entrés dans le hangar, un homme pointa une arme sur la tempe de Bruce, à genoux loin de nous. L'un de nous à du avoir peur, et tua plusieurs homme de coups de feu consécutifs. Johny. Impressionant, mais ce qui comptait plus pour moi était de détacher Bruce et je courrais vers lui pendant que mes amis exterminaient soigneusement les démons les uns après les autres. En sortant du hangar, mes vêtements étaient sales.

Nous avons éssayé de faire parler l'un des démons, qui nous parla d'OmbreTerre avant de tomber évanoui. Je tentais de le soigner un peu, ne désirant pas le laisser mourir.

David sorti des cartes de sa poche, l'une était trouée. L'une d'elle représentait Corwin. Celui qui m'avait aidé à fuir de l'endroit ou on m'avait amené, lorsque j'avais vu la pierre rouge, dans la montagne. David disparu d'un coup, en regardant la carte sur laquelle un appartement était dessiné. On me dit alors de tenir la main d'un d'entre nous, je ne me souviens plus qui, mais je me retrouvais avec tout les autres dans le même appartement.

Une femme entra aussi, de la même façon que nous, et nous offrit des vacances. Comme si c'était ce dont nous avions le plus besoin. Elle nous appela alors par nos prénoms - Ullrich, Jared, Durdam, Fajan, Bracos, Lhèda, Lhèda c'est moi - et nous mena à Ambre, à nos appartements, dans un château ou nous ne devions pas déranger le Roi. Nous habitions ici, l'état de ma chambre le prouve, mais je me demande comment nous avons pu oublier tant de choses.

 

 

Inspiration musicale:

Vogliatemi bene.

Grounds of original nature. Terranova

Auteuil. Kasamatsu Kouji

De l'autre côté de la mer. Jeronimo

Theme from Let's go Native.

 

 

 

 

> Sa Véritable Histoire

> Texte 1

> Texte 2

> Texte 3

> Texte 4

> Texte 5

> Texte 6

> Texte 7

 
images/wrose01n.jpg" width="77" height="82">